Blog

social

Damien

Vendredi 13 Mars 2015

instagram publicité display social

Instagram : la pub arrive en France !

Depuis son rachat par Facebook dans le courant de l’année 2012, la monétisation de la plateforme Instagram poursuit son chemin avec l’introduction de la publicité en France.

Une arrivée prévue de longue date

Créée en 2010, le réseau social spécialisé dans la photo a déjà fait ses premiers pas dans la publicité depuis longtemps : novembre 2013 aux Etats-Unis et septembre 2014 au Royaume-Uni. Les outils publicitaires ont également été mis en place en Australie et au Canada. Instagram passe donc à la vitesse supérieure en quittant les pays anglo-saxons. Avec près de 300 millions d’utilisateurs actifs (dont 70% hors des Etats-Unis), il est effectivement temps de mettre à profit cette audience partout dans le monde.

Des publicités triées sur le volet

Pour son lancement sur le territoire français, la publicité Instagram est disponible uniquement pour les comptes de marque les plus influents, possédant déjà un grand nombre d’abonnés. Air France, Orange, Sephora, Guerlain, Yves Saint-Laurent ou encore Coca-Cola sont pour l’instant les seuls à pouvoir exploiter le service. L’enjeu est important : il faut assurer l’adoption du format par le public sans le rebuter ou le saturer de publicité. Cette sélection drastique est donc un moyen d’assurer une mise en place de qualité, grâce à des comptes reconnus et appréciés, avec des marques habituées des magazines et de la télévision, ou l’image est le principal vecteur du message.

Format et ciblage : rien de nouveau

Le modèle de publicité Instagram est calqué sur celui utilisé par Twitter : une photo ou une vidéo apparait dans le flux d’actualité alors que l’utilisateur n’est pas abonné au compte de l’annonceur. Une mention précise bien sûr que le contenu est sponsorisé. Précision d’importance, l’image est traitée comme les autres contenus Instagram. Le post n’est donc pas épinglé en haut du profil ou plus valorisé que celui d’un contact, ici encore pour favoriser l’adoption sans heurts du dispositif. Pour le ciblage, on pourrait penser que le profil restreint des utilisateurs Instagram pourrait influer sur la pertinence des informations, mais les données sont recoupées avec les données du profil Facebook de l’utilisateur pour proposer un ciblage efficace.

L’avenir : une ouverture plus large ?

Malgré l’ancienneté du service à l’étranger, les publicités sont aujourd’hui toujours réservées à des marques triées sur le volet, mais il est fort probable que l’ouverture soit par la suite élargie à l’ensemble des sociétés faisant leur promotion sur Instagram, alors qu’on nous annonce déjà que le mode diaporama pourrait être proposé également en France prochainement. Affaire à suivre !

Suivez-nous...